Dans sa séance du 4 décembre 2018, le Conseil communal a voté la sortie de Région de Nyon, par 32 oui et 20 non. Auparavant, la population a subi un véritable matraquage de Région de Nyon. Selon le Comité de Direction, nos habitants ne méritent pas de se voir privé des services de la mobilité, tourisme et culture. Or la mobilité est financée par notre Commune à hauteur de 1’356’000.- aux TPN et 10’000.- à Publibike. Prangins contribue à Nyon Région Tourisme pour 52’000.-. La culture figure pour 134’150.- au budget. Les infrastructures scolaires et parascolaires sont également financées par la Commune et ne dépendent pas de la région.

Le lendemain de la décision du Conseil, le Conseiller Nyonnais Claude Farine déposait une interpellation urgente à la séance du Conseil intercommunal, suivie d’une résolution invoquant un débat tronqué, une décision prise sur la base d’informations trompeuses.

Loin de ce constat, les rapports étaient complets, le débat a duré 3 heures et tous les avis ont été exprimés. La résolution de M. Farine est une insulte à la Présidente du Conseil qui a dirigé avec doigté la séance. Signataire du référendum, à aucun instant son opinion personnelle n’a pu être devinée.

Je vous invite à consulter sur le site Comite62.ch la liste de Conseillers ayant voté la sortie. Dont 4 anciens délégués du législatif de Région de Nyon, qui connaissent le sujet. 5 anciens présidents du Conseil. 4 membres de la commission de gestion. 3 membres de la commission des finances.

J’invite les citoyens de Prangins à repousser les ingérences externes, dire OUI au moment du vote et soutenir la décision de leur Conseil communal.

André Fischer, Conseiller communal, Prangins